Némo aux abois !

Benjamin du circuit, Renaud s’est affirmé comme l’un des leaders de la course depuis le début de cette Transat 6.50 et ne cesse d’impressionner par son assiduité. Face à des conditions qui pourtant ne pardonnent pas, « l’homme pressé » comme souvent l’ont qualifié ses camarades de jeu, n’en démords pas : Ces deux derniers jours à l’approche du Pot-au-Noir on a pu déplorer bon nombre d’abandons et de la casse parmi les concurrents, c’est que la flotte était en proie aux caprices d’une ceinture intertropicale faisant barrière…

Mais le 535 loin de renoncer s’efforce de se maintenir en tête de flotte. Rigoureux et intransigeant, on le sait quand on connait le gaillard, Némo a une âme de gagnant et un esprit de compétition exacerbé. Après une négociation délicate mais réussie de l’archipel du Cap Vert, le ministe trinitain conserve dans un premier temps sa 6è position. Position qu’il cède aux abords du Pot-au-Noir, qui ne lui aura rien épargné.

En effet les conditions se sont peu à peu dégradées, et quand ce n’est pas la pétole qui ralentissait la descente de la flotte, de violents orages avec des pointes en rafale allant jusqu’à 60 nds (ont témoigné les bateaux accompagnateurs) s’abattaient sur les concurrents. Autant dire que vigilance et précaution remplaçent alors le désir de réussite…

Dans ce climat météo erratique, on a vu Run’O remonter au nord lundi, fausse frayeur qu’il nous fait ici, le 535 s’est décalé à l’ouest, allongeant sa route certes, mais à l’abri des caprices du vent. Option dangereuse qui aurait pu le desservir, mais rien ne semble à même de ralentir sa descente: Ce matin à 6h, Renaud glisse au travers dans des vents faibles, à nouveau dans les 10!

Les affres intertropicaux sont maintenant derrière lui, mais à mesure que la fatigue s’intensifie, la pression monte… Il ne reste qu’un tiers de course et tout reste à jouer, coups strétégiques? Prises de risque? Si d’habitude le passage du Pot-au-Noir laisse deviner quels seront les cinq premiers à Bahia, cette année le terrain est plus complexe: Les leaders sont proches les uns des autres et les prétentions au podium restent équivalentes…

Plus que quelques milles et Fernando de Noronha comme prochain objectif…

Chapitre III? Tactique à la côte

 

Contact Presse: Fanny Allard, fanny.allard@yahoo.fr

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire