Code rouge

La situation météo ne s’améliore pas sur le Cap Finisterre et ne laisse pour le moment aucune chance à la flotte des 84 minis de quitter Douarnenez pour prendre le départ de la course.
En effet, des rafales à plus de 50 nœuds, accompagnés d’une houle de 5 mètres sont attendus dans les prochains jours dans le Golfe de Gascogne, des conditions beaucoup trop extrêmes et risqués pour des bateaux de 6m50 menés en solitaire.

1401907_732810936745729_1275804790_o

« C’est un peu frustrant d’attendre le départ d’une course pour laquelle on se prépare depuis 2 ans. Cependant, c’est une décision que je trouve sage, le but étant de ne pas casser le bateau au bout de deux jours. L’idée est d’arriver de l’autre côté. Je garde quand même la tête dans la course et suis prêt à partir à n’importe quel moment.»

L’idée évoquée de faire un stop à Gijon en Espagne a été mise de côté par l’organisation de la Mini Transat pour des questions de logistique, ne pouvant prendre le risque de voir la flotte bloquée dans le port asturien.

Un briefing météo est organisé chaque jour à 18h au terme duquel la direction de course annonce la couleur :
Code rouge : aucun départ n’est envisagé dans les 36 prochaines heures.
Code orange : un départ possible dans les prochaines 36 heures.
Code vert : départ possible dans les 24 prochaines heures.

En attendant, la patience se doit d’être le premier allié des coureurs qui doivent se tenir prêt à un départ entre aujourd’hui et le début de semaine prochaine.
Renaud continue à étudier les cartes météo et suit de très près les analyses de la direction de course. Revenu à la Trinité pour se ressourcer et profiter de ses proches, il continue sa prospection pour boucler son budget et attend avec impatience l’annonce du code vert.

Vous pouvez toujours aider Renaud à boucler son budget. Pour cela c’est très simple rendez-vous sur : https://www.leetchi.com/c/association-run-o

Pour suivre la course de Renaud en direct :

Site internet : runo.fr / Twitter : Renaud_mary / Facebook : “535 : Némo-TX – Renaud MARY”

La Mini-Transat en quelques mots 

Parcours : Douarnenez, Lanzarote, Pointe-à-Pitre : 4021 milles, 7450 km

Plateau : 84 concurrents représentants 14 nationalités répartis en deux catégories : séries (53 bateaux), prototypes (31 bateaux)

Départ : reporté

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire