Un printemps de rebondissements!

Après l’effervescence de la Mini Transat, le début d’année a été consacré à la recherche de budgets pour rejoindre le circuit Figaro. Avec un projet étudié et bien ficelé et une motivation hors pair, Renaud a franchi de nombreuses étapes dans la recherche de partenaires. Réflexion sur le programme, réalisation d’une plaquette, mailing, rendez-vous téléphoniques, soirée moules frites, déplacements sur des salons ont rythmé son début d’année à la recherche d’un heureux partenaire prêt à le soutenir pour sa nouvelle aventure. Mais la concurrence est rude, la situation économique difficile et le temps défile…

« J’ai essuyé une grosse déception après un rendez-vous avec un sponsor. Il a choisi un autre skipper, plus expérimenté dans la Classe Figaro. Mais je ne baisse pas les bras ! Je continue à réfléchir à la meilleure option qui me permettra de continuer à naviguer en course. »

En attendant Renaud a ressorti sa casquette de skipper professionnel. Après une saison comme entraineur sur les régates d’hiver à la Trinité sur mer, un convoyage sur un catamaran de 45 pieds entre Les Sables d’Olonne et les Baléares et des régates corporatives dans le Golfe du Morbihan, les opportunités de naviguer ne manquent pas.

Il faut rester dans le match !

DSCN1290

Après une jolie victoire en mini aux côtés de son ami Tanguy Le Turquais lors de la Lorient Bretagne sud début avril, Renaud prendra demain le départ de l’ Armen Race à bord de l’ancien Class’40 de Tanguy Delamotte.

En double avec Manuel Cousin, le nouveau propriétaire du 40 pieds, Renaud compte bien acquérir une expérience enrichissante sur un nouveau support et profiter des joies de la course. A la veille du départ de la course le nouveau binôme s’est essayé à quelques manœuvres en baie de Quiberon. Sous le soleil et avec une brise thermique avoisinant en milieu d’après-midi les 20 nœuds, les conditions idéales étaient réunis pour enchainer empannages et virements de bord.

DSCN1306

L’Armen Race est une course au large de 300 à 360 milles sans escale qui se courre en double ou en équipage. Au départ de la Trinité sur mer, les concurrents devront rejoindre la pointe Bretagne, redescendre sur l’île d’Yeu et remonter en baie de Quiberon pour une arrivée dans le chenal de la Trinité. Cette course promet du spectacle avec 180 bateaux sur la ligne de départ. Multicoques de course, Class’40, Mini 6.50 et IRC se retrouveront tous sur l’eau demain midi avant le départ que sera donné pour les premiers à 14h.

Suivez la course en direct

DSCN1312

« C’est important de rester dans le coup en participant à des courses, d’autant plus que l’Armen Race part de chez moi ! Le Class’40 est un bateau fun et qui accélère bien au portant. C’est un peu le grand frère du Mini et je suis content de rester dans cet esprit de course. La nav’ de cet après-midi m’a mis l’eau à la bouche…je suis pressé de prendre le départ demain.»

Et le 535 dans tout ça ?

Némo-TX a rejoint hier le port de la Trinité sur mer après un hiver au sec. Re-mâté et prêt à naviguer, le 535 vous attend pour une sortie en baie de Quiberon … en attendant un nouvel et heureux propriétaire ! Avis aux amateurs… !

535